Une qualité bien inférieure aux habitudes de l'ISO

Voilà une image assez évocatrice : ceci est une impression des spécifications des formats équivalents et concurrents tous deux normalisés (une première...) OOXML et ODF.

Il faut bien se rappeler qu'il s'agit de couvrir un besoin fonctionnel équivalent : un format de document texte, un format de feuille de calcul, un format de présentation et d'autres petits formats annexe (dessin par exemple).

  • ODF : 800 pages (taille dans la moyenne des spécifications ISO)
  • OOXML : 6000 pages !

Autre extrait d'un participant à la commission de validation en République Tchèque : [1]

On y voit cette belle photo de l'impression des 6000 pages de OOXML, par paquets de 1000 :

Qui arrivera un jour à implémenter totalement OOXML à part Microsoft ? Parce que c’est bien beau de dire que le format ouvert, si personne d’autre ne peut l’implémenter, c’est exactement comme si il ne l’était pas.

Autre élément, le format est complètement hétéroclite, et porte tout le poids des années de développement de la suite de Microsoft, avec les erreurs de conceptions, les bugs, et les changements d'équipes qui vont avec. Un très bon exemple est cet article en anglais : The Disharmony of OOXML.

Voilà une petite traduction d'un passage croustillant :

Regardons comment OOXML et ODF gèrent un aspect du formatage de texte : la couleur et l'alignement. J'ai créé six documents : texte, feuille de calcul, et présentation, en OOXML et en ODF. Dans chaque cas j'ai écrit une simple phrase : "ceci est un texte rouge". Dans chaque cas, j'ai mis le texte "rouge" en rouge, et j'ai aligné tout à droite. Le tableau suivant montre les instructions de formatages en OOXML et ODF, pour les trois types d'application :

FormatCouleurAlignement
OOXML Text<w:color w:val="FF0000"/><w:jc w:val="right"/>
OOXML Sheet<color rgb="FFFF0000"/><alignment horizontal="right"/>
OOXML Presentation<a:srgbClr val="FF0000"/><a:pPr algn="r"/>
ODF Text<style:text-properties fo:color="#FF0000"/><style:paragraph-properties fo:text-align="end" />
ODF Sheet<style:text-properties fo:color="#FF0000"/><style:paragraph-properties fo:text-align="end"/>
ODF Presentation<style:text-properties fo:color="#FF0000"/><style:paragraph-properties fo:text-align="end"/>

Pas besoin d'être développeur pour comprendre qu'il y en a un qui est cohérent, et l'autre pas. Ce format va donner du fil à retordre à ceux qui essaieront de l'implémenter.

Garçon, une pression

En plus, une fois n'est pas coutume, le vote a été l'objet de lourdes pressions, dont voici une représentation visuelle :

Un autre point de vue

Je voulais toutefois faire part d’un post très intéressant d’un des développeurs de KDE : The extinction of standardization dinosaurs on the software planet par bjacob. ll montre qu’on a pas besoin d’organismes internationaux pour savoir si un format/protocole est standard et ouvert, et remarque que les organismes de certification traditionnels de l’industrie n’ont pas leur place dans le monde du logiciel, justement parce que le logiciel est immatériel (la même raison qui fait que les logiciels ne doivent pas être brevetables).

Un post très intéressant donc, qui prend du recul sur la situation. Plus de recul que j'arrive à en prendre. Je suis vert.

Notes

[1] http://blog.janik.cz/archives/2007/05/19/T20_32_07/